Contours de bruit autour de Brussels Airport pour l'année 2018

Général

Brussels Airport effectue en permanence des mesures du niveau sonore afin de cartographier les nuisances sonores autour de l’aéroport. Vous pouvez consulter ces mesures ici sur le site. En outre, l’aéroport calcule également chaque année les contours de bruit. Ces calculs sont effectués par un expert indépendant de l’Université de Gand depuis 2015. Vous pouvez consulter le rapport complet de 2018 ici.

Il ressort du rapport Contours de bruit 2018 que le nombre de personnes potentiellement très gênées est passé de 13 575 en 2017 à 14 948 en 2018. Lorsque nous comparons ces chiffres aux chiffres des 20 dernières années, nous constatons que ce nombre a fortement chuté par rapport à 2000, malgré le fait que le nombre de passagers transportés était moindre à l’époque.

Lorsque nous comparons ces chiffres uniquement aux chiffres des 10 dernières années, nous constatons que le nombre de personnes potentiellement très gênées est resté plus ou moins constant au cours de cette période, à savoir quelque 15 000 personnes. Au cours de la même période, le nombre de passagers transitant par Brussels Airport a augmenté de plus de 50 %.

habitants_tres_genes.png

La composition de la flotte, l’utilisation des pistes et le nombre de mouvements (de nuit) sont les facteurs qui exercent le plus d’influence sur les contours de bruit .

Depuis plusieurs années, la composition de la flotte a une influence positive sur les contours de bruit . Grâce à la politique d’encouragement moyennant les taxes aéroportuaires pour attirer davantage d’appareils modernes à Brussels Airport, l’aéroport a également accueilli en 2018 un plus grand nombre d’appareils moins bruyants que l’année précédente. Toutefois, les contours de bruit ont augmenté par rapport à 2017.

La principale raison de cette hausse est liée à la survenue relativement fréquente de vent d’est en 2018. Par conséquent, environ 20 % des mouvements ont dû déroger à l’utilisation préférentielle des pistes ( PRS ) et une utilisation alternative des pistes a été plus fréquente. En 2017, ces mouvements ne représentaient que 10 %.

L’évolution du nombre de mouvements explique également cette différence. Même si le nombre total de mouvements a diminué de 1 % environ en 2018, on a enregistré en soirée (19h-23h) et de nuit (23h-07h) une légère hausse du trafic aérien. Beaucoup de vols de jour ont atterri ou décollé de nuit en raison de problèmes de capacité dans l’espace aérien européen, surtout en été. Par exemple, avec les grèves des contrôleurs aériens en France, les avions en provenance d’Espagne ont dû contourner la France au lieu de la survoler. Le temps de parcours de ces avions s’est donc allongé et ces avions ont ainsi atterri plus tardivement à Bruxelles.

Articles en lien

Travaux du taxiway Z terminés un jour plus tôt

Général

Le taxiway Z est de nouveau disponible au trafic aérien, un jour plus tôt que prévu.

Voir plus

Rénovation de plusieurs aires de trafic et taxiways

Général

En 2019, Brussels Airport Company effectuera des travaux de rénovation aux aires de trafic 3N et 9 ainsi qu'aux taxiways INN9, N2 et Z. Les travaux n'ont aucune incidence sur l'utilisation préférentielle des pistes (PRS).

Voir plus

25,7 millions de passagers et 732.000 tonnes de fret en 2018

Général

En 2018, Brussels Airport a accueilli 25,7 millions de passagers, un record historique qui s’explique en grande partie par la croissance du réseau intercontinental. Le transport de fret clôture l’année avec 732.000 tonnes transportées.

Voir plus
icon_info Plane departing Group 7 Created with Sketch. Icon triangle warning Icon triangle left Icon triangle right Icon close Icon triangle warning Questionmark Reason meteo Reason obstacles Reason unplanned Reason planned maintenance Reason capacity exceeded Reason unavailable (non-availability) Reason special activities Reason other Search Arrow right