nouvelles

Belgocontrol fait le point sur la capacité de Brussels Airport en 2016

  • Rédigé par Belgocontrol sur jeudi 24 août 2017 dans le catégorie News.

Belgocontrol publie son tableau de bord sur l’utilisation des pistes à l’aéroport de Brussels Airport. On y retrouve une multitude de données et d’indicateurs liés aux domaines de la sécurité aérienne, de la capacité et de l’environnement. En 2016, le système des pistes préférentielles (PRS) a pu être utilisé pendant 71% du temps.

Pour la première fois, Belgocontrol met à disposition de ses stakeholders le rapport annuel sur l’utilisation de la capacité des pistes de l’aéroport de Brussels Airport en 2016. Dans ce vaste document sont répertoriés les principaux indicateurs liés à la sécurité aérienne, la capacité et l’environnement. Ainsi, il fournit une vue d’ensemble sur les activités opérationnelles de contrôle et de gestion du trafic aérien à l’aéroport.

Au total, il y a eu 223.687 mouvements à Brussels Airport en 2016. La baisse de 6,54% par rapport à l’année 2015 est due aux attentats du 22 mars 2016 et à la réduction temporaire des activités de l’aéroport qui s’en est suivie.

Capacité maximale sur les pistes parallèles

La capacité maximale de l’aéroport de Brussels Airport est de 74 mouvements par heure (atterrissages et décollages) en utilisant la configuration des pistes parallèles 25R et 25L. Par comparaison, la configuration des pistes croisées 07R et 01 (utilisées par vent d’est ou de nord-est) réduit la capacité maximale de l’aéroport de près de 30% : seuls 54 mouvements par heure sont encore possibles dans ce cas de figure.
Un autre indicateur de capacité est celui de la ponctualité. Le retard moyen par vol à l’arrivée a été de 0,82 minute à Brussels Airport en 2016. Dans 12% des cas seulement (soit moins de sept secondes par vol), le retard est imputable à Belgocontrol.

PRS utilisé en moyenne 71% du temps

Le principe de base pour un avion est de décoller et d’atterrir face au vent. Pour des raisons de dispersion des nuisances sonores, les autorités fédérales ont défini un système préférentiel d’utilisation des pistes (PRS). Ce système prévoit les pistes à utiliser en fonction de la période de la journée et du jour de la semaine lorsque certaines conditions sont rencontrées. Lorsque ces conditions ne sont pas rencontrées (entre autres météo et vent), Belgocontrol doit choisir une configuration de piste alternative mieux adaptée pour garantir la sécurité.

En 2016, le PRS a pu être appliqué en moyenne 71% du temps, ce qui correspond à une période de 260 jours. Hors travaux de la piste 01/19 (fin juillet à fin septembre 2016), l’application du PRS a été de 75%. Les principales causes de déviation du système préférentiel sont les conditions météorologiques, l’indisponibilité de certaines pistes ou de taxiways ainsi que l’intensité du trafic aérien.

Le rapport donne également le nombre exact de mouvements par piste. Ainsi, pour les décollages, la piste 25R a été la plus utilisée à Brussels Airport en 2016 (90.201 avions), suivie par la 07R (16.047) et la 19 (3.148). Au niveau des atterrissages, la piste 25L a été la plus utilisée (59.261 avions), suivie par la 25R (32.128) et la 01 (13.788).

70% d’ « atterrissages verts »

En 2016, 70 % des atterrissages à Brussels Airport ont été effectués après une descente continue et avec une puissance moteur minimale. La procédure CDO (Continuous Descent Operations) permet de réduire les nuisances sonores, la consommation de kérosène et les émissions de gaz à effet de serre. Selon des calculs théoriques, les CDO représentent une économie de l’ordre de 3.000 tonnes de kérosène sur l’ensemble de l’année 2016 pour les compagnies aériennes. Cela correspond à une réduction des émissions de CO2 de 10.000 tonnes. De plus, les atterrissages verts permettent de réduire le niveau sonore. Les avions restant plus longtemps en hauteur avec une puissance moteur minimale, cela permet de réduire les nuisances sonores au sol de 2 à 3 dB en moyenne.

Notons encore que 0,22% des avions ont dû interrompre leur approche à Brussels Airport en 2016 pour différentes raisons.

Télécharger le rapport